FR EN DE
L’Europe des esprits ou la fascination de l’occulte, 1750-1950 
Séparation

L’influence très importante que Nicolas de Leyde a pu exercer sur ses contemporains est mise en valeur par le biais d’œuvres provenant tant de l’aire géographique du Rhin supérieur que de l’Europe centrale.
Sculptures sur bois et pierre, gravures ou dessins témoignent de l’extraordinaire succès des propositions nouvelles de l’artiste dans la conception plastique et l’expression des physionomies. Quelques gravures et dessins témoignent également de l’importance des œuvres sur papier dans la diffusion du répertoire formel de la sculpture à la fin du Moyen Âge.

À Strasbourg, ville qui abrite au XVe siècle une importante activité artistique en lien en particulier avec le chantier très actif de la cathédrale (activité mise en valeur en 1989 par l’exposition « Les bâtisseurs de cathédrales » et en 2008 par celle consacrée à « Strasbourg 1400 »), l’influence de Nicolas de Leyde renouvelle la production sculptée sur plusieurs générations (de même que sur les centres secondaires de la région du Rhin supérieur). Le succès de la formule du buste accoudé chez des artistes tels que Nicolas de Haguenau ou Veit Wagner témoigne en particulier de cet ascendant, bien que ceux-ci n’atteignent pas la même puissance expressive.
À Vienne et en Europe centrale, plusieurs sculpteurs œuvrent dans son sillage en particulier son successeur Hans Kamensetzer, actif à Strasbourg puis à Vienne. Plusieurs œuvres de grande qualité issues de collections autrichiennes et slovaques illustrent cet impact.