Musées de Strasbourg
Illustration de la page : Histoire
Musées >> MAMCS >> Histoire

Envisagé dans le milieu des années 1960, le musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg devint une véritable entité indépendante en 1973 grâce à la générosité de la famille Arp. Entre 1920 et 1973, ces derniers firent don d’une trentaine de pièces historiques de Hans Jean Arp et de Sophie Taeuber Arp, encourageant ainsi la municipalité à créer un musée d’art moderne indépendant. En effet, si jusqu’à cette date, les collections rassemblées étaient plutôt le fruit du hasard des legs et des donations, à partir de 1973 se développa très vite une politique cohérente d’achats d’art moderne, devenant une priorité dans la perspective de la construction, décidée par la Ville en 1987, d’un Musée d’Art moderne et contemporain à Strasbourg.

Inauguré en 1998, le Musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg (MAMCS) vint compléter le réseau des Musées de la ville en montrant un véritable panorama de l’art moderne et contemporain de l’Europe occidental, de 1890 à nos jours.

A l’issue d’un concours international, le projet architectural fut confié à l’architecte Adrien Fainsilber. L’édifice, qui s’élève au bord de l’Ill et au cœur du centre historique de la ville, occupe une superficie d’environ 13 000 m2, divisée en deux parties : l’une donnant sur le quartier de la Petite France, l’autre parallèle au quartier de la gare. Entre les deux, une vaste nef vitrée sert de hall d’accueil et d’articulation entre les salles et favorise la transparence entre l’intérieur du musée et la ville.

L’architecture du musée repose fortement sur le concept de parcours ouvert et lisible. La cour d’entrée donne sur une baie vitrée permettant de voir l’intérieur de la salle consacrée à Hans Jean Arp, artiste strasbourgeois compagnon des avant-gardes du XXe siècle. Une fois passé une porte tambour, le visiteur pénètre dans la grande nef vitrée, conçue comme une véritable rue intérieure, sur laquelle s’ouvrent les divers secteurs d’activité du musée : près de l’entrée, la bibliothèque des musées, la librairie-boutique, l’auditorium, le service éducatif ; puis de part et d’autre de la nef, les salles d’expositions permanentes et temporaires.

Fiche architecture MAMCS