Musées de Strasbourg
Illustration de la page : Accrochage Contemporain
Musées >> MAMCS >> Collections >> Accrochage Contemporain

Le fonds

C’est parce que, par définition, l’art contemporain n’a pas encore été jugé par l’histoire, que la présentation des collections d’art contemporain du Mamcs est fréquemment renouvelée, afin notamment d’intégrer les plus récentes acquisitions.

Le parcours commence par quelques jalons essentiels de l’art des années 70 qui continuent d’inspirer les créateurs d’aujourd’hui : Arte Povera (Boetti,Pascali, Penone), Supports Surfaces (Dezeuze, Dolla, Viallat) , Fluxus et ses environs (Filliou), art conceptuel (Broodthaers, Boltanski). Une importante salle est ensuite consacrée au courant néo-expressionniste de la peinture allemande (Baselitz, Lüpertz, Immendorff, Penck), courant apparu dans les années 60 et qui revendiquait le droit à une nouvelle peinture de sujet.. Un autre temps fort du parcours est l’ensemble d’oeuvres mises en dépôt par le collectionneur Jean Brolly et qui témoignent avec force des défis lancés au musée par quelques grands déconstructeurs de la peinture (Buren, Rutault, Toroni).

Viennent ensuite une série de salles qui permettent notamment d’accueillir pour une période longue des œuvres de caractère et de dimensions exceptionnels. Après la présentation d’un ensemble photographique composé par Jean-Luc Moulène pour la collection du Mamcs, et celle de l’Araignée d’Alain Séchas, spécialement conçue pour les espaces du musée, c’est aujourd’hui la Maison de Matthieu Mercier qui dialectise le rapport intérieur-extérieur, confronte un bloc de «chez-soi»à l’architecture transparente et ouverte du musée.

Espace expérimental pour l'art contemporain : Project room

À côté des expositions traditionnelles sous forme de parcours monographiques ou thématiques, le Musée d'Art moderne et contemporain inaugure une formule plus précisément adaptée à la création contemporaine : un espace situé au premier étage du musée accueille une série de cartes blanches confiées à des artistes vivants français ou étrangers dans une approche non pas rétrospective mais prospective et dynamique, à un rythme de trois ou quatre fois par an. L'espace expérimental pour l'art contemporain complète ainsi heureusement la programmation tout en inscrivant le musée de plein pied dans le processus de la création contemporaine, en l'amenant à jouer un rôle résolument actif. Les œuvres présentées sont en effet conçues spécifiquement pour l'occasion.

La forme même de l'intervention - un lieu / un artiste / une installation - permet, en outre, à un public parfois démuni devant la création contemporaine, en concentrant son attention sur un projet précis, de mieux saisir la démarche d'un artiste. Chaque intervention est, en ce sens, accompagnée d'une action pédagogique conçue en étroite collaboration avec le service éducatif sous la forme d'ateliers animés par l'artiste auprès de publics scolaires ou non.