Musées de Strasbourg
Illustration de la page : Bâtiments
Musées >> Musée de l'Œuvre Notre-Dame >> Oeuvres choisies >> Bâtiments

Escalier en vis

Escalier en vis

Architecte Hans Thoman Uhlberger
Vers 1579

Ce remarquable escalier en vis est contemporain de l'aile Renaissance de l'Œuvre Notre-Dame. Témoignage de la virtuosité de l'architecte Hans-Thoman Uhlberger, il se caractérise en particulier par son noyau évidé et ses deux rampes intérieures animées d'un mouvement hélicoïdal. Il présente le même curieux mélange de tradition flamboyante et de goût Renaissance que le reste du bâtiment. Sous la rampe intérieure et la voûte, les moulures figurent des branchages noueux dans la tradition gothique tardive.
Certaines colonnes de la rampe sont gravées de signes lapidaires appelés tâcherons, marques d'identification des tailleurs de pierre.
Plusieurs autres escaliers en vis à noyau creux de ce type sont encore conservés dans des édifices strasbourgeois.

Salle de la loge des maçons et tailleurs de pierre de la cathédrale

Salle de la loge des maçons et tailleurs de pierre de la cathédrale

Architecte Hans Thoman Uhlberger
1579-1582
Sur la banquette, ensemble de statues du portail Saint-Laurent de la cathédrale de Strasbourg, 1502-1503, dues au sculpteur Johan von Ach (Jean d'Aix)

Tout le rez-de-chaussée du bâtiment Renaissance est occupé par l'ancienne salle de réunion des maçons et tailleurs de pierre de la cathédrale, dont les murs portent les restes de peintures murales attribuées à Wendel Dietterlin et partiellement surpeintes à la fin du XIXe siècle.
Deux colonnes portent cinq compartiments de plafond et une voûte, rendue nécessaire par la présence au premier étage du caveau des archives. Ulhberger y a fait figurer sa marque de tâcheron et celle de l'Œuvre Notre-Dame sur les deux clefs.
Contre les lambris de la salle s'alignent des sculptures provenant du portail Saint-Laurent, portail nord de la cathédrale de Strasbourg, érigé entre 1494 et 1505 dans le prolongement du transept. Ces sculptures ont été enlevées de leur emplacement originel pour des raisons de conservation et remplacées sur l'édifice par des copies.

Salle des administrateurs de l'Œuvre Notre-Dame

Salle des administrateurs de l'Œuvre Notre-Dame

Architecte Hans Thoman Uhlberger
1582
Au premier plan : table à compter de l'Œuvre Notre-Dame
XVIIe siècle
Noyer, chêne, os
Au fond, cabinet de travail du receveur et chambre forte des archives

La salle des administrateurs de l'Œuvre Notre Dame faisait office de salle de réunions et de délibérations pour cet organisme chargé à l'origine de rassembler et de gérer les fonds nécessaires à la construction de la cathédrale de Strasbourg. Le receveur de l'Œuvre Notre Dame (le secrétaire) devait y rendre compte de sa gestion devant les délégués du Magistrat de la Ville chaque année.
Les boiseries de la salle, plafond à caissons et lambris en bois variés, datent de 1582. Elles ont été réalisées d'après les dessins du maître d'œuvre de la cathédrale, Hans Thoman Uhlberger.
La salle s'ouvre sur l'ancien caveau des archives qui était également le bureau du receveur. Là étaient conservées les archives de valeur (titres de propriété, registres de comptes, actes, plans et dessins de la cathédrale) à l'abri des vols et des incendies. La petite pièce est en effet dallée et voûtée, la porte est pourvue d'un battant en fer à serrure complexe et la fenêtre grillagée est munie de contrevents en fer.

Le jardinet gothique

Le jardinet gothique

Le jardinet gothique situé à l'emplacement d'une ancienne cour est une création du fondateur du musée Hans Haug qui l'installa en 1937 au pied de l'hôtellerie du cerf. Cette reconstitution s'inscrit dans la tradition des jardins médiévaux transmise par les peintres et les graveurs rhénans du XVe siècle, mais elle s'inspire également des préceptes théoriques de l'époque tels que les conseils prodigués au XIIIe siècle par le dominicain Albert le Grand dans ses traités de botanique Les Sept Livres des végétaux et Naturalia.
Restauré dans les années 1990, le jardinet comporte en son centre neuf modules rectangulaires regroupant plantes médicinales, plantes ornementales.